CITATIONS FAVORITES DE L'ARTISTE A.M.CASSANDRE

Juvenal

Poète satyrique latin (55-140 ap. J.C.), avant de se donner la mort.

« Il n’est de pire Forfaiture que de Préférer la vie aux raisons de vivre. » 

 

Jules Renard

« C’est une question de propriété: Il faut changer d’avis comme de chemises. » 

 

Vauvenargues

« Si quelqu’un trouve que je me contredis,  je réponds : parce que je me suis trompé une fois, ou plusieurs fois, je ne prétends point me tromper toujours. » 

 

Jules Renard 

« Un grand poète n’a qu’à se servir des formes consacrées. Il faut laisser aux petits poètes le soucis des imprudences généreuses ! » 

 

Rivarol 

 « L’indulgence pour ceux qu’on connait est bien plus rare que la pitié pour ceux qu’on ne connait pas. » 

 

A.M.Cassandre

«  La résignation est neuf fois sur dix une lâcheté déguisée: un sursis que l’on demande à la mort. » 

 

A.M.Cassandre

«  Lorsqu'un homme tire vanité du groupe auquel il appartient -clan, parti, province ou nation - c 'est mauvais signe. C'est en général, qu'il ne lui est pas permis de se prévaloir de vertus personnelles. » 

 

Derain

 « ...indispensable retour à la représentation lit­térale, la seule, contrairement à ce que l'on croit, qui puisse vraiment libérer valeurs de l'artiste et lui permettre, enfin de compte, de s'inventer lui-même. »

 

A.M.Cassandre

«  J'ai toute ma vie été sollicité par deux dispositions innées: un besoin de perfection formelle qui m'imposait une oeuvre d'artisan conscient de ses devoirs comme de ses limites, et une soif ardente de lyrisme désireux de se libérer -Impul­sions contracditoires et difficilement conciliables de nos jours. » 

 

Vauvenargues

« Qui condamne l'activité condamne la fé­condité. Agir n 'est autre chose que produire; chaque action est un nouvel être qui commence, et qui n'était pas. Plus nous agissons, plus nous produisons, plus nous vivons, car le sort des choses humaines est de ne pouvoir se maintenir que par une génération continuelle. La seule vertu de Picasso: toutes ses oeuvres sont Actions. »

 

Vauvenargues

«  Il est permis de regretter la vie quand on la regrette pour elle-même, et non par timidité devant la mort. » 

Vauvenargues

" On ne se fait plus d 'amis dans la vieilles­se; alors toutes les pertes sont irréparables. »

A.M.Cassandre 

Hommage à Blaise Cendrars, Florence 1961

Pour nous qui fumes ses amis, Cendrars n'était pas seulement le grand poète qui enflamma notre jeunesse en nous révélant le lyrisme d'un monde nouveau qui s’ouvrait devant nous après la nuit sanglante de 1914- 1918 . Il était beaucoup plus : un homme, un des très rares hommes libres et vrais qu'il nous fût permis de rencontrer dans les milieux artistiques contemporains. Pour lui l'œuvre d'art la plus réussie était d'abord la vie dans sa totalité : la sienne. Vie sans ombres, sans complaisances, sans tricheries ni lâchetés, et dominée par une inépuisable bonté - "vie dangereuse" en vérité, et qu'il vécut si généreusement. Ainsi, loin des intrigues, des clans et des chapelles, dédaignant tout honneur comme toute vanité, méprisant l'esthétisme autant que l'exhibitionnisme si cher à notre époque, il poursuivait sa route, seul dans sa petite Alfa-Romeo, dont il préférait la beauté à  celle des musées, comme il préférait le dialogue des mécanos aux conversations des cénacles littéraires. Prince, comme tout grand poète, mais Prince de l'Aventure -qu'elle fût imaginaire ou réellement vécue, peu importe toujours homme dans le présent, son œuvre d'écrivain n'étant pour lui qu’un geste de sa vie, un geste parmi tant d'autre s  et ne comptant pas plus que les autres.

Cher Blaise ! je sais que tu n'aurais pas aimé ces cérémonies, ces hommages officiels qui veulent aujourd'hui honorer ta mémoire; il me semble même t’entendre éclater de rire, de ton bon rire bruyant de grand gosse blagueur… Puisses-tu au moins, dans ces démarches qui adoucissent un peu notre chagrin, ne voir qu’un dernier adieu de tes copains d'hier, de ceux à qui tu offrais toujours "ta main amie", et que tu viens de quitter cette fois pour rejoindre dans une ultime aventure ton autre main montée au ciel, il y a quarante-quatre ans."

Vauvenargues

" Rien de long n'est fort agréable, pas même la vie; cependant on l'aime... "