REMERCIEMENTS DE L'AUTEUR

A.M.CASSANDRE, Henri Mouron.  Schirmer Mosel Production

REMERCIEMENTS DE L'AUTEUR, HENRI MOURON    

« Ce livre n’aurait pu être réalisé tel qu’il apparaît aujourd’hui sans le précieux concours de nombreuses personnes auxquelles j’exprime ici ma sincère gratitude.

Je remercie d’abord celui qui fut à l’origine de sa publication, M. Lothar Schirmer, et je le fais avec d’autant plus de cœur qu’il sut se laisser volontiers convaincre de l’opportunité de faire évoluer son projet initial d’un ouvrage de qualité consacré aux affiches de Cassandre vers celui d’une monographie complète de l’artiste. Au cours de notre collaboration j’ai eu mainte fois l’occasion de prendre la mesure de l’homme, de son intelligence, de sa sensibilité et de la passion avec laquelle il consacre sa vie à son métier d’éditeur d’art. je suis reconnaissant à M. André François d’avoir été à l’origine de cette collaboration en me le faisant connaître.

Mme. Lola Saalburg, dont la fidèle amitié qui la lia à mon père durant plus de trente ans survit dans les liens affectifs qui nous unissent, a su par sa confiance et ses encouragements me décider à entreprendre la tâche peu aisée d’écrire l’introduction de ce livre et assumer la responsabilité de définir les grande lignes de sa construction. Je la remercie de m’avoir, de surcroît, accordé le privilège de lire les belles lettres que Cassandre lui avait adressées presque dès l’origine de leur amitié.

En choisissant l’œuvre d’affichiste de Cassandre pour sujet de sa thèse de Doctorat de IIIe cycle, présentée sous la direction de M. le Professeur M. Le Bot, Mme. Sylvia Colle-Lorant, la fille d’une autre amie fidèle de mon père, Mme. Carmen Baron, a été la première à travailler et à réfléchir avec profondeur sur cet aspect essentiel de l’œuvre de l’artiste. Qu’elle en soit d’autant plus remerciée que, grâce à l’abondante documentation qu’elle a su réunir avec tant d’ardeur et de méthode, son étude a été pour moi et restera pour tous un ouvrage de référence irremplaçable.

D’autres personnes ont plus concrètement et très aimablement contribué à l’enrichissement de la partie principale de ce livre son iconographie.

Ainsi M. Alain Weill, dont la compétence en matière d’affiches n’est plus à révéler aux amateurs, organisateur éclairé de l’importante exposition d’affiches de Cassandre qui a eu lieu en octobre 1984 chez Seibu à Tokyo, a permis que fussent photographiées à Paris dans des conditions exceptionnelles près de 70 épreuves originales réunies par ses soins en vue de cette manifestation. J’ai en outre trouvé auprès de lui l’aide précieuse de ses conseils avisés.

Apportant son concours à cet effort, Mr. Jack Rennert, lui aussi mondialement connu et apprécié des connaisseurs, n’avait pas attendu ces circonstances pour me faire l’amitié de m’assurer de New York sa collaboration efficace. Il a gracieusement mis à ma disposition les photographies des affiches de sa propre collection et, me permettant en outre d’avoir accès à l’une des plus riches du monde, celle de Ms. Susan J. Pack que je tiens à remercier ici tout particulièrement, il n’a pas hésité à se charger de faire photographier à New York certaines pièces qu’elle possède, essentielles pour ce livre.

De même, Mme. Anne-Claude Lelieur, Conservateur en chef, Mlle. Claudie Roger et M. Henri Normand, Conservateurs de la Bibliothèque Forney à Paris, ainsi que MM. Gilles Didier, Jacques Bacquier et Jacques Fivel de la Galerie Serpente à Paris, M. Jean-Louis Fivel, Mme. Lola et Béatrice Saalburg et M. Martin Le Coultre ont prêté leur concours généreux à cet effort.

Pour la partie de l’ouvrage consacré à l’affiche, je tiens enfin à remercier le Musée de la Publicité et le Cabinet des Estampes de la Bibliothèque Nationale à Paris, le Stedelijk Museum à Amsterdam, le Kunstgewerbemuseum à Zurich, le Museum of Modern Art  à New York, M. Denys Boulanger, la société Nouvelles Images, ainsi que M. Félix Marcilhac et Me. Gérard Champin qui ont en outre gracieusement mis à ma disposition les photographies de deux maquettes de couverture pour Harper’s Bazaar.

En ce qui concerne les œuvres de théâtre, j’ai reçu l’aide précieuse de M. Jean Meyer qui, en souvenir de sa collaboration prolongée avec mon père, m’a chaleureusement reçu et fait l’amitié de me prêter pour la reproduction les superbes maquettes de costumes pour les personnages de la Commedia dell’Arte figurant dans le divertissement du Monsieur de Pourceaugnac dont, Sociétaire de la COmédie-Française, il avait assuré la mise en scène en 1948.

Mlle. Guilbert, Conservateur de la Bibliothèque de la Comédie-Française, a bien voulu me prêter pour les photographier les admirables maquettes de costumes pour les personnages-types des tragédies de Racine devant être représentée sur cette scène, les dernières maquettes de théâtre signées de la main de Cassandre.

Mmes. Francine Cabrière et Janine Larvor m’ont amicalement confié les maquettes du décor et des costumes du ballet Dramma per Musica, ainsi que celles des costumes pour l’Othello de 1949 à la Comédie-Française.

Enfin je ne pourrais terminer sans avoir ici une pensée de reconnaissance pour M. François Michel dont l’amicale sollicitude pour mon père ne se démentit jamais jusqu’à la dernière extrémité. Je ne crois pas me tromper en disant que sur bien des points leurs idées étaient en accord et c’est pourquoi il m’a paru justifié d’illustrer mon propos de quelques unes de ses pertinentes remarques. Qu’il soit remercié d’avoir ainsi contribué au parachèvement de cet ouvrage.» 

Henri Mouron, AM.CASANDRE, 1984.

Schirmer / Mosel Production © Mouron.Cassandre.All Rights Reserved.

 ROLAND MOURON  CONTACT  VIMEO   LINKEDIN   FACEBOOK  PINTEREST  © R.MOURON. ALL RIGHTS RESERVED 2000-2017